Qu’est-ce que la maturité émotionnelle ?

Avoir une maturité émotionnelle, c’est avoir un contrôle spécifique sur les émotions. Les psychologues expliquent qu’une personne mature sur le plan émotionnel a fait l’expérience du spectre des émotions, comprend les conséquences de chacune d’entre elles et connaît les avantages d’être en mesure de les maîtriser. Plus important encore, une personne mature sur le plan émotionnel sait quels types de choses contiennent différentes émotions et peut clairement identifier chacune d’entre elles. Ils ne paniquent pas en essayant de déterminer ce qu’ils ressentent et comment ils doivent réagir. La maturité émotionnelle est l’objectif de nombreuses personnes. Mais savez-vous ce que c’est et quelles sont les principales caractéristiques d’une personne ayant une maturité émotionnelle ? 

Qu’est ce que la maturité émotionnelle ? 

La maturité émotionnelle et nos réels pouvoirs résident dans la capacité, la volonté et le comportement d’être totalement responsable et redevable de l’attitude autant que de ce qu’on dit et fait. Devenir émotionnellement mature, c’est devenir conscient des choix qu’on fait et de l’impact de ces choix. Il s’agit de comprendre comment on se limite inutilement et comment on peut, par choix, affronter et mettre fin à ces limites. Il s’agit de reconnaître, d’accepter et de reprendre possession de ce qu’on refuse ou rejette à propos de nous-même et de notre comportement. La maturité émotionnelle réside dans la capacité d’un individu à être attentif à toute la gamme possible des émotions, puisque ces émotions permettent la communication en fournissant les bases de la différenciation et le discernement de notre impact. L’incapacité d’un individu à faire cela est une mesure précise de son degré d’immaturité émotionnelle, quelles que soient les apparences sociales. Ainsi cette immaturité se manifestera par différentes formes et niveaux de défense, par des faux-semblants, du sabotage comportemental, des choix restreints et de la tristesse. Mécanismes de réaction et de protection, les émotions sont nécessaires. Elles nous avertissent et nous permettent de mobiliser l’énergie nécessaire pour agir. Elles sont déclenchées par la satisfaction comme la joie, la gratitude, l’admiration et l’enthousiasme ou la non-satisfaction d’un besoin fondamental comme la peur, la colère, la tristesse, la dégoût, la honte et l’envie. Cependant, il vous faut les dé-filtrer. Les émotions ne sont pas toujours lisibles, parce que vous avez appris à les refouler du fait de votre éducation, des codes sociaux dans lesquels vous évoluez, de votre parcours de vie. Un certain nombre d’attitudes défensives, des filtres, peuvent occulter vos émotions.

Les niveaux de la maturité émotionnelle

Dans la hiérarchie empirique des émotions, on observe des catégories comportementales bien distinctes, auxquelles on se réfère comme niveaux de maturité émotionnelle. Chaque niveau, composé d’un certain nombre d’émotions, représente une attitude ou une façon de percevoir, répondre ou réagir aux situations de la vie. Cet ordre hiérarchique s’applique à tous les êtres humains indépendamment de la culture ou des différences de personnalité. Et bien que l’expression de chaque niveau a toujours des nuances et des variations liées à la culture et à la personnalité, les émotions et les niveaux émotionnels eux-mêmes conservent à la fois les relations entre eux et leurs messages sous-adjacents. Comment les individus gèrent le changement et l’efficacité de leurs contributions vis-à-vis d’eux-mêmes, des personnes qu’ils chérissent, d’une organisation ou envers la société, dépend de leur niveau émotionnel. Plus le niveau auquel se trouve réellement une personne est élevé, plus grand est son potentiel à contribuer positivement et être heureuse. Le vrai pouvoir et tous ses aspects positifs augmentent de manière exponentielle au fur et à mesure qu’on monte dans l’échelle des niveaux. Pour gérer ses émotions, il faut d’abord savoir qu’elles existent et qu’elles se guident. Si vous désirez avoir un répertoire des émotions, il y a des cartes qui sont très pratiques pour apprendre à reconnaître les émotions qui en habitent. Certaines d’entre elles comme la peur, l’anxiété, la colère vécues sur une longue durée sont responsables des maux quotidiens et influencent  l’état d’une personne et santé.

Principales caractéristiques d’une personne ayant une maturité émotionnelle

1. Empathie

Il ne suffit pas d’être capable d’identifier ses propres émotions. Vous devez également être capable de reconnaître et de gérer les émotions des autres. Lorsque vous avez de l’empathie pour les autres, seules de bonnes choses peuvent arriver : la compréhension, l’engagement et une intelligence émotionnelle accrue. L’empathie pour les autres est aussi une forme de respect et vous rend plus accessible, ce qui est un trait important de la maturité émotionnelle.

2. La responsabilité

La maturité émotionnelle signifie être capable d’admettre quand on a tort et d’affronter les conséquences de ses propres erreurs avec compréhension et dignité. Pensez à des personnes qui ne sont pas responsables de ce qu’elles ont fait. Souvent, ils nient toute infraction et parfois même tentent de rejeter la faute sur quelqu’un d’autre.

3. Conscience de soi

La conscience de soi est l’un des fondements de la maturité émotionnelle. Lorsque vous êtes conscient de vous-même, cela signifie que vous devez être capable d’identifier vos états émotionnels, de voir vos pensées et vos actions sous tous les angles et de vous juger sur la base des mêmes schémas que vous jugez les autres. Les personnes qui sont timides ont tendance à mieux accepter la critique, ce qui est un autre trait de la maturité émotionnelle. En effet, ils sont souvent plus critiques envers eux-mêmes, plus perceptifs de leurs propres actions et émotions.

4. Flexibilité

La flexibilité, c’est comprendre que tout ne va pas dans votre sens, et c’est une réalité. Le fait de pouvoir faire des concessions, surtout lorsqu’il s’agit d’autres personnes, est un signe évident de maturité émotionnelle. Pour développer un sens de la flexibilité, il faut des traits différents, comme la patience. Si vous ne pouvez pas rester calme pendant les périodes de changement ou lorsque des problèmes surviennent, vous ne pourrez pas prendre de décisions calmes et conscientes.

5. Une saine confiance

La confiance est l’un des éléments qui composent la maturité émotionnelle, mais elle doit être saine. Un excès de confiance peut faire frôler l’arrogance. Une confiance insuffisante peut engendrer une faible estime de soi. Il faut un équilibre entre confiance et connaissance de soi pour faire confiance à ses propres décisions, mais accepter les critiques nécessaires si on a fait le mauvais choix. Consultez ce texte pour savoir comment augmenter votre confiance en soi. Avoir une maturité émotionnelle est quelque chose de très désiré. Elle nous aide à mieux réussir dans tous les domaines de la vie, des relations personnelles à la réussite professionnelle. Et il peut être développé, y compris par le biais de la thérapie. Un psychologue aide à promouvoir la connaissance de soi et contribue à augmenter l’estime de soi.