Mise à l’emploi et accélération de carrière : comment se faire accompagner ?

le marché du travail des jeunes diplômes

Si vous avez déjà passé du temps parmi les demandeurs d emploi qui sortent tout juste des études, vous savez certainement ce qu’il en est. Un jour, on est étudiant, et on imagine s’ouvrir devant soi un éventail de carrières et de métiers possibles, tous plus excitants les uns que les autres. Et le lendemain, on se retrouve confronté à une réalité froide et implacable : manque d’expérience professionnelle, un CV pas assez étoffé, et les portes qui se ferment les unes après les autres. Mais heureusement, désormais, vous ne serez plus seul avec votre frustration.

La difficile entrée sur le marché du travail des jeunes diplômés

La professionnalisation est un processus long et complexe. On pense traditionnellement qu’il s’achève avec l’obtention de son diplôme : ça y est, on n’est plus un étudiant, on peut commencer à travailler désormais. Mais au contraire, c’est à ce moment-là que les difficultés pointent le bout de leur nez. Alors qu’on pense être enfin arrivé à maturation, on se rend rapidement compte qu’on manque d’expérience professionnelle, le précieux sésame qui dicte la loi du marché de l’emploi en France et permet à celui qui en dispose d’accéder à un travail beaucoup plus facilement que les autres. Dans ces conditions, comment faire pour intégrer le marché du travail quand on est un jeune diplômé et que, fatalement, notre expérience professionnelle est un peu limitée ? C’est une question qui n’amène pas de réponse claire et précise. Mais avec ce constat en tête, il n’est pas évident d’aborder le cours des choses avec espoir et optimisme. En épluchant sur le net les Village de l’Emploi avis, on se rend compte que c’est en partie à cause de ce phénomène que de nombreux demandeurs d’emploi changent leur fusil d’épaule et finissent par se réorienter, afin de rebondir dans un autre secteur professionnel.

De nombreuses carrières entravées dès la sortie des études

La mise à l’emploi est donc compliquée voire mouvementée pour une bonne majorité des étudiants français. Mais si, au bout d’un certain temps, tout finissait par rentrer dans l’ordre pour tout un chacun, ce serait un problème relatif. Mais le problème, c’est que ce n’est quasiment jamais le cas. Le processus de professionnalisation peine à se mettre en route, et de nombreux jeunes diplômés restent démunis pendant plusieurs années avant de trouver leur voie. Une bonne fraction d’entre eux est condamnée à signer pour des jobs alimentaires qui, au bout de quelques années, finissent par prendre une place centrale dans nos vies, étouffant peu à peu nos ambitions et nos rêves de carrière. Combien de demandeurs d’emploi, à force d’attendre une l’offre idéale, finissent par se désespérer et révisent leurs ambitions professionnelles à la baisse ? Chaque année, ils sont certainement plusieurs milliers à renier le secteur professionnel qui leur correspondait et qui a guidé leur cursus scolaire par nécessité ou par réalisme. Cette situation est peu encourageante pour l’avenir économique et social de la France, car il engendre de la frustration au cœur de la société. Un pays qui ne facilite pas la recherche d’emploi de ses jeunes file forcément du mauvais coton.

Affirmez-vous pour faire les métiers qui vous plaisent et vous correspondent

Face à ce système, on peut accepter son destin et se montrer fataliste. C’est le choix d’un grand nombre de jeunes diplômés. Après une, deux ou trois ans de galère en guise de transition, ils craquent et changent littéralement de voie. En général, c’est pour se tourner vers un métier plus manuel, qui demande moins de qualifications et qui permet de travailler tout de suite. Mais ces métiers ne sont pas toujours des premiers choix et, à la longue, ils peuvent entraîner des regrets. Mais certains choisissent de prendre le taureau par les cornes et de s’imposer coûte que coûte dans la branche qu’ils ont choisie, qu’il s’agisse d’ingénierie ou de l’informatique. Ma recherche d’emploi n’a rien donné pendant plusieurs mois ? Très bien, alors je dois me remettre en question au lieu de blâmer le système. Avec un peu de travail, il est facile de redorer son CV et de donner des lettres de noblesse à nos expériences de jeunesse les plus anodines a priori. Il n’y a pas que la professionnalisation et le gain d’expérience pour séduire les employeurs. Il faut aussi savoir se mettre en valeur pour mieux se distinguer de la concurrence et des autres candidats qui nous ressemblent.

Le danger de se retrouver seul face à ses ambitions

Mais cette technique a aussi ses propres limites. En allant voir les différents Villages de l’Emploi avis que vous trouverez, vous allez rapidement vous en convaincre. Ils sont jalonnés de bonnes intentions et de parcours atypiques, de jeunes qui pensaient avoir fait le plus dur durant leurs études et que les portes du monde du travail s’ouvriraient en grand devant eux une fois le diplôme dans la poche. Pourtant, force est de constater que ce n’est pas souvent le cas. Même avec le diplômé de la plus prestigieuse des écoles d’ingénieur, même en ayant effectué un stage prestigieux à l’étranger, même en parlant couramment l’anglais, l’allemand ou le mandarin, il est parfois difficile de faire son trou au sortir des études. Une à une, les nombreuses carrières auxquelles on croyait être promis s’éloignent devant soi. C’est ce qui se passe lorsqu’on essaie de forcer son destin sans être nécessairement bien entouré. On ne sait pas comment prendre du recul sur sa situation, et on se retrouve bien en peine au moment de trouver un emploi qui correspond à ses capacités ou de donner un coup de fouet à sa carrière.

Faites le premier pas et consultez les Village de l’Emploi avis

Maintenant que vous avez une idée plus précise des difficultés inhérentes à la mise à l’emploi en France, vous pouvez légitimement vous demander comment faire pour se faire accompagner dans votre démarche. Qu’il s’agisse de trouver un premier emploi qui ne soit pas en désaccord avec votre savoir-faire, ou bien de donner un coup d’accélérateur à une carrière qui peine à décoller depuis plusieurs années, vous pouvez vous tourner vers le Village de l’Emploi. Cette structure, qui a fait ses preuves depuis plusieurs décennies, constitue le cadre qu’il vous faut afin de faire de franchir un cap ou de réussir ses premiers pas dans un monde professionnel parfois rude pour les nouveaux arrivants. Avec une telle structure pour vous encadrer et des personnes expérimentées pour vous accompagner, vous allez découvrir comment aller à l’essentiel et booster votre candidature auprès des recruteurs. Le Village de l’Emploi, c’est une sorte d’accélérateur de carrière qui peut vous faire gagner plusieurs années sur le parcours que vous avez imaginé. Seul dans vos démarches, vous prenez le risque de vous retrouver dans une impasse sans personne pour vous aider à en sortir.