Village de l’emploi : Se renseigner sur le programme avant de s’inscrire

village de l'emploi

Trouver un emploi après l’obtention de son diplôme est le rêve de tout étudiant. Très vite après le diplôme, la ferveur chute face aux difficultés énormes que renferme la recherche de travail. Le véritable problème n’est pas l’incapacité des jeunes à réussir l’entretien ou à présenter un CV de qualité, ou leur manque d’expérience. À la vérité, c’est la combinaison de ces trois paramètres, ajoutée à l’inadéquation du programme de formation classique des universités, qui pose problème. Les universités forment des diplômés au profil trop généraliste pour le monde professionnel qui est en constance recherche de spécialistes et expert d’un domaine précis. C’est pour permettre aux jeunes de répondre que le programme est conçu. Il attire beaucoup de jeunes, mais il est important de bien comprendre le programme avant de se lancer. Voici tout ce qu’il faut savoir avant de s’inscrire.

De quoi s’agit-il ?

À la base, le village est un ensemble d’acteurs ayant pour objectif de permettre aux jeunes diplômés d’obtenir un emploi sécurisé après un bref parcours de formation. Grâce à ce parcours au village de l’emploi, les lauréats ont un niveau assez élevé pour occuper un poste d’expert confirmé dans les systèmes d’informations et informatiques. La formation qui consiste en une transmission d’expérience est administrée par une équipe d’experts :

  • Techniques et métiers,
  • De mise en emploi,
  • En communication professionnelle.

Dotés d’une grande expérience professionnelle, ils forment les candidats en se focalisant exclusivement sur les notions pratiques du domaine choisi. Étant à l’affut de l’actualité professionnelle, ils adaptent la formation aux besoins réels de l’employeur.

L’équipe du village est en partenariat avec des recruteurs. Ils suivent la formation des lauréats et sont disposés à les recruter à la fin du parcours pour une durée de trois années. Afin d’assurer le maximum de confort aux apprenants, le village dispose d’environ 2000 m — pour les formations. Les salles de formations sont équipées d’ordinateurs modernes et performants.

La philosophie et la formation du village

Au village, la vision est de former des diplômés expérimentés et pleinement opérationnels dès la fin de leur formation. Contrairement à une formation universitaire classique, le parcours au village dure entre deux et neuf mois. Bien que cela puisse paraitre insuffisant au regard des exigences du monde professionnel de notre époque, ce calendrier est exploité de façon optimale. Les cours théoriques non essentiels sont supprimés au profit des simulations de cas pratiques, d’exercices pragmatiques et de partages d’expérience avec les professionnels très expérimentés.

Les spécialités disponibles sont :

  • business intelligence,
  • informatique industrielle,
  • nouvelles technologies et développement,
  • assistant maîtrise d’ouvrage,
  • production et exploitation.

Peu importe la spécialité choisie, en neuf mois, ils sont soumis à un programme en deux parties.

Étape 1 : accélérateur de mise en emploi

Cette première étape du parcours au village est constituée de modules de formation. Elle se fait en trois phases.

La première phase est celle de la mise en compétence. À ce stade, les formateurs transmettent le savoir en tenant compte des spécificités de la profession. Les cours sont dispensés avec un esprit de synthèse permettant aux apprenants de maîtriser facilement et en un court laps de temps les notions enseignées. Contrairement au milieu étudiant, le village aide ses pensionnaires à maîtriser les outils qui leur seront nécessaires dans le monde professionnel. Dans le but de faciliter leur insertion dans les équipes de travail dans les entreprises, les apprenants travaillent dans des équipes afin de savoir déterminer leur rôle et leur place dans une équipe de projet. Cette phase se fait suivant les axes métier, technique et projet.

La deuxième phase est celle du coaching en communication professionnelle. Notons que ce volet est inexistant dans les formations universitaires classiques. Au village, les encadreurs spécialistes de la communication transmettent aux lauréats les compétences pour :

  • Prendre aisément la parole en public,
  • Structurer leurs discours et autres interventions écrits ou oraux,
  • diriger les réunions techniques et commerciales

Cette phase d’apprentissage des techniques de communication écrite et orale permet aux pensionnaires d’avoir une longueur d’avance sur tout autre jeune diplôme ayant suivi un parcours universitaire traditionnel.

La troisième phase de la première étape quant à elle est celle de la mise en emploi. À ce niveau, les apprenants sont accompagnés jusqu’à la signature du contrat. Ils reçoivent l’aide des experts techniques et en communication. Pour contribuer à la bonne intégration des lauréats désormais salariés, l’équipe du village leur apporte un coaching durant leurs trente-six premiers en tant que professionnels. Cela a pour but de les aider à remplir efficacement toutes leurs missions.

Étape 2 : accélérateur de carrières

Cette étape qui intervient après la fin de la première est celle au cours de laquelle les jeunes employés gagnent eux-mêmes en expériences. En quelques mois, ils deviennent de plus en plus compétents. Ils se voient donc confier des missions dont l’importance est croissante. Leur enthousiasme et parcours au village leur octroient la capacité d’apprendre et de s’adapter rapidement aux réalités du terrain.

Inscription et coût de la formation

L’inscription est ouverte à toute personne, peu importe son profil et sa formation initiale. Par leur savoir-faire, les enseignants parviennent aisément à transmettre à chacun les notions nécessaires.

La formation est gratuite. Cependant, elle est soumise à une condition. Les apprenants devront travailler durant trois ans pour une entreprise partenaire. En effet, les entreprises financent entièrement la formation, qui a un coût très élevé, des candidats en amonts.

Si toutefois le lauréat décide de faire une partie des trois années chez le recruteur partenaire, il devra rembourser l’équivalent du temps non investi. Dans le cas où il choisirait lui-même son employeur, il devra s’engager alors à rembourser l’entièreté des frais de formation.

La garantie d’une carrière professionnelle après la formation ?

La garantie d’obtention d’un emploi après la formation au village est certaine. Les entreprises partenaires du programme qui financent la formation des candidats le font dans l’optique de les embaucher pour un CDI chantier à la fin de leur parcours. Les chantiers pour les métiers liés aux systèmes d’informations durent généralement trois ans. On estime qu’en trois années l’entreprise aurait rentabilisé son investissement.

Aussi, bien que travaillant avec le recruteur partenaire afin que celui-ci rentabilise son investissement, le lauréat gagne aussi un salaire enviable. Il bénéficie des avantages liés à un CDI. Grâce à ses différentes missions, il gagne en expérience.

Il ne court pas le risque de mal faire son travail, d’une part à cause de la formation hautement spécialisée et d’une part parce qu’il continue de bénéficier du coaching même après la signature de son premier contrat. Tous ces facteurs combinés lui garantissent une bonne carrière.

Les contraintes

Malgré tous les avantages du programme, il est utile d’évoquer les contraintes auxquelles sont confrontés les lauréats. Compte tenu du programme, ils ne peuvent pas prendre un boulot à temps partiel. Il est évident qu’ils ne pourront pas être productifs. De plus lorsqu’on considère l’emploi après la formation, il ne sert à rien de prendre ce risque.

Le village est un programme de formation professionnelle qui outille les diplômés qui veulent faire carrière dans les systèmes d’informations. Ils sont encadrés grâce à un système de coaching adapté aussi bien aux débutants du domaine, les jeunes diplômés, qu’à tous ceux qui désirent se reconvertir. À la fin du programme, ils sont engagés auprès d’un recruteur partenaire du programme.