Affirmation de soi : comment l’utiliser pour résoudre les conflits ?

Dans de nombreux cas, la communication ne se déroule pas comme nous l’aurions souhaité. Des malentendus et des conflits surgissent qui perturbent les relations et engendrent la frustration. Dans ces cas, les techniques d’affirmation sont des procédures simples qui nous aident à défendre nos droits et à ne pas porter atteinte à ceux des autres.

Connaître et mettre en pratique ces techniques simples nous amènera à les inclure dans notre répertoire naturel de réponses. Au début, elles peuvent sembler artificielles à nos oreilles, mais cette sensation disparaîtra avec la pratique.

Qu’est-ce que l’affirmation de soi ?

L’affirmation de soi est un style de communication dans lequel le sujet est capable d’exprimer ses désirs, ses besoins et ses opinions sans toutefois nuire à son interlocuteur.  L’affirmation de soi revient à savoir exprimer son opinion, ses sentiments et ses besoins. Elle représente une attitude intérieure qui consiste à croire que nous avons une valeur, c’est la capacité que l’individu à d’exprimer ses émotions, ses pensées et ses opinions de même que de défendre ses droits tout en respectant ceux des autres, ceci de façon directe, honnête et appropriée. Cette habileté résulte d’un apprentissage. Elle est à l’origine de comportements appelés comportements affirmatifs.

L’affirmation de soi remplit trois fonctions essentielles :

  • l’expression des émotions ;
  • l’amélioration des relations interpersonnelles dans tous les domaines de la vie ;
  • la capacité à obtenir plus facilement ce qui correspond à ses souhaits et à ses désirs.

Développer l’affirmation de soi peut passer notamment par plusieurs axes de travail :

  • apprendre à bien identifier ses émotions, ses pensées et ses opinions ;
  • apprendre à reconnaitre ses droits de même que ceux des autres ;
  • s’entrainer à utiliser les moyens appropriés pour améliorer la qualité des échanges interpersonnels, c’est-à-dire faire savoir clairement ses émotions, ses pensées et ses opinions ;
  • faire respecter ses droits tout en respectant ceux des autres ;
  • s’affirmer conformément à ses ressentis, pour soi et non pas contre ceux des autres.

Techniques de résolution des conflits par l’affirmation de soi

Loin d’être un concept abstrait, l’affirmation de soi peut et doit être mise en pratique lorsque nous sommes en relation avec les autres. Pour y parvenir, nous pouvons mettre en pratique une séquence de base lorsque nous voulons faire face à une situation conflictuelle :

– La technique du disque brisé

Elle consiste à répéter plusieurs fois sa déclaration, sur un ton calme et sans provocation.

– Techniques d’affirmation : le banc de brouillard

Cette technique est utilisée lorsque l’autre personne nous critique ou nous donne des conseils dans la seule et perverse intention de nous manipuler. Dans ce cas, nous donnerons une partie de la raison à notre interlocuteur, mais nous laisserons la décision finale entre nos mains.

– Technique de l’accord assertif

Dans cette situation, nous accepterons l’erreur dans notre conduite, mais pas dans notre personne. C’est-à-dire que nous allons nous débarrasser de l’étiquette que l’autre essaie de nous mettre, tout en assumant la responsabilité de notre erreur.

– Technique de l’ignorance

Cette technique est souvent utilisée lorsque l’autre personne est très contrariée ou en colère. Il s’agit d’ignorer la raison de la discussion et de la reporter à un autre moment, plus approprié. Ce ne sont là que quelques exemples des nombreuses techniques qui visent à inclure l’affirmation de soi dans notre vie. Comme nous l’avons vu, le secret est de maintenir un ton calme, tranquille et respectueux, en évitant la provocation, mais en défendant notre point de vue. Avec la pratique, l’affirmation de soi peut devenir notre meilleur allié chaque fois que nous avons besoin de communiquer.

Le comportement affirmé

Lorsqu’un individu s’affirme, c’est qu’il croit en sa valeur, en ses idées. Lorsque nous nous affirmons, notre langage doit être précis, simple et en harmonie avec nos sentiments ce que nous ressentons. L’utilisation du « je » et une attitude non verbale d’assurance, le ton de la voix, l’expression du corps et du visage favorisent l’affirmation de soi.

Un comportement affirmé se distingue de trois autres types de comportements que nous nommerons ici comportements non affirmatifs :

  • le comportement soumis ou passif, qui se caractérise par l’incapacité à exprimer ses émotions, ses désirs et ses opinions ou de le faire de façon indirecte, inappropriée et au détriment de ses propres droits ;
  • le comportement agressif, qui se manifeste par l’expression de ses émotions, de ses désirs et de ses opinions ainsi que par la défense de ses droits mais parfois au détriment des droits des autres et ceci de façon le plus souvent directe mais presque toujours inappropriée ;
  • le comportement manipulateur, qui se caractérise à son tour par l’expression de ses émotions, de ses désirs et de ses opinions dans le but de défendre ses droits et de satisfaire ses besoins, mais de façon toujours indirecte et ceci au détriment fréquent des droits de autres.

Distinction avec la confiance en soi et l’estime de soi

On distingue :

  • l’affirmation de soi, qui concerne les compétences relationnelles de chacun ;
  • la confiance en soi, qui concerne les compétences personnelles ;
  • l’estime de soi, qui concerne la vision globale de soi-même.

Ces trois dimensions sont, en partie, liées. L’affirmation de soi et la confiance en soi concernent plutôt les comportements, l’estime de soi plutôt la personnalité. La perception que nous avons de nous-même est un facteur important face à notre capacité d’affirmation de soi. Avoir une estime de soi qui est positive, une attitude positive face à soi, est un outil important de l’affirmation de soi. Le travail sur le développement des comportements affirmés au travail favorisera le bien être de l’individu, il se sentira et agira davantage en accord avec ses opinions et ses valeurs.